14 INF Charlie continuum 3 (§ 12 à 15)

14 INF Charlie continuum 3 (§ 12 à 15) 

12. L’Etat islamique : son magazine. Lisez-le !

http://www.memri.fr/2014/12/29/letat-islamique-lance-le-magazine-en-francais-dar-al-islam-tribune-de-predication-et-de-recrutement-de-lorganisation/

transmis par www.nuitdorient.com

Roger (14 jan) : Il paraît qu’il n’y a pas « choc de civilisations ». Ce n’est pas l’avis du camp d’en face…

13. Et les athées ? Piero (11 jan) : Juste un petit mot après avoir lu ce que tu m’as envoyé. D’abord je te remercie de m’accueillir dans votre groupe. Et au passage, j’en profite pour rappeler que pour éviter les malentendu dans les discussions, il est indispensable de ne pas confondre l’islam en tant qu’idéologie tirée du Coran et l’islam sociologique. Parle-t-on des musulmans ou de ce que disent les textes de références ? Ce n’est pas la même chose (surtout que personne ne lit réellement le Coran et la Sunna). C’est important pour que les musulmans ne se sentent pas directement visés dès qu’ils entendent le mot islam. Nous sentons-nous concernés dès que nous entendons critiquer la chrétienté, dès qu’une église et détruite dans le monde ou une Bible brûlée  ? C’est un peu comme quand on critique le foot-ball par exemple. De quoi parle-t-on ? Du jeu en lui-même, des règles, du foot-business, des joueurs pro, des clubs, de la FIFA, des joueurs amateurs, des mômes qui font un foot dans la cours etc. ? Ainsi, on peut être contre la religion (c’est en général la position de la gauche émancipatrice), donc contre l’islam (il n’y a pas de raison), comme on peut être contre le libéralisme et ne rien à voir contre ceux qui se revendiquent religieux et musulmans comme on n’en veut pas au guichetier de banque, au gérant de supermarché ou à l’agent immobilier.  Chacun pense et croit ce qu’il veut, fait ce qu’il veut (dans les limites de la loi) ; là n’est pas la question, ça c’est justement le principe démocratique et républicain qu’il nous faut défendre plus que jamais. Vous avez raison d’insister, « Je suis Charlie » signifie que les responsables de la tuerie doivent être arrêtés, jugés, condamnés., en raison de leurs forfaits, non de leur foi. Il faut que ce principe de laïcité soit dit et répété. Cela n’empêche nullement que nous ayons le droit de considérer que l’idéologie mahométane, donc l’islam (et non les musulmans) est une idéologie dangereuse, sexiste, fasciste. Bref, il est important et même indispensable d’expliciter le cadre idéologique ou sociologique. Et pour finir, je signale tout de même que la minorité la plus discriminée à travers le monde reste les athées, et ici comme ailleurs ils sont les moins représentés et les plus méprisés. Je vous assure que pour un athée voir des gens perdre leur sang froid à propos d’histoires pour enfants, une fable basée sur quelque hallucination et mensonge et qui s’énervent pour des petits dessins potaches, eh bien c’est pour moi une injure à l’intelligence humaine, une injure à ma conscience et mes idéaux humanistes et républicains. Et je n’en fais pas un drame… Roger (11 jan) : J’ai bien fait de te proposer de nous rejoindre. Car il est vrai que les athées « sont les moins représentés et les plus méprisés. »  Tu fournis une belle conclusion aux compléments que je viens de rédiger.

14. Christian (9 jan) nous invite à écouter cette chanson « Je suis Charlie ».

https://www.youtube.com/watch?v=43ul1Qhau-c

Roger (11 jan) : Pour la trouver il suffit de taper sur Google « Je suis Charlie, chanson. Mais j’en ai entendu une autre chantée par un trio de filles. Je n’ai pas la référence. En tout cas on note un grand élan qui doit se transformer une actions politiques, religieuses, sociales et culturelles en liaison avec les forces musulmanes républicaines de notre pays. « 732 bataille de Poitiers » n’est pas seulement le slogan des Identitaires. C’est le rappel que la poussée fondamentaliste n’a jamais cessé. Elle éclaire la guerre d’Algérie où nous ne voulions voir, naïfs que nous étions, qu’une aspiration nationaliste. S’il n’y avait eu qu’elle la coopération franco-algérienne que nous souhaitions devenait possible. Mais le grand mantra de la « terre islamisée à jamais » l’a rendue illusoire. Et si la paix avec Israël serait possible avec les musulmans modérés elle ne le sera jamais avec les islamistes.

15. « Je suis Charlie, je suis juif, je suis flic ». Roger (11 jan) : C’est ce qu’on a pu entendre après l’attentat anti-juif au marché « Hyper Casher » porte de Vincennes. C’est bien Je lis dans la newsletter d’europe-israël.org du 10 janvier les deux informations suivantes :

« Charlie Hebdo : Elsa Cayat abattue, était psy et juive. Elle est la seule femme qui a été abattue… parce que juive. Ils ne tuent pas les femmes sauf si elles sont juives ! Alors qu’une contributrice du journal Charlie Hbdo a eu la vie sauve avec l’arme pointée sur elle parce qu’elle a su réciter le Coran, Elsa n’a pas eu cette chance, elle aurait pu réciter Freud mais pas le Coran (…) »

« Hassan Nasrallah, chef du Hezbollah, a dénoncé les actions d’extrémistes islamistes qui nuisent plus à l’Islam que les caricatures. Rien ne va plus chez les terroristes. Terroristes islamistes chiites et sunnites se détestent. Le leader chiite fustige les actions d’extrémistes islamistes sunnites. Hassan Nasrallah est intervenu par vidéoconférence à l’école al-Mahdi à Hadath, près de Beyrouth, dans un contexte difficile pour les musulmans après la tuerie à Charlie Hebdo et les prises d’otages à Paris et en Seine-et-Marne. (…) »

Roger (10 jan) : Je vais en rajouter une couche au risque de provoquer des désinscriptions mais le problème a pris une telle ampleur qu’il faut le saisir dans toutes ses dimensions. Je pense que les autorités françaises feront bien de renforcer leur coopération avec Israël en matière de sécurité, c’est-à-dire le pays le mieux expérimenté en ce domaine. Les vrais sionistes, les sionistes humanistes dont je suis, ceux de La Paix Maintenant et de JCall, condamnent très fermement la politique actuelle du gouvernement israélien qui mènerait Israël – et nous avec –  à la catastrophe nucléaire. Je termine sur le message de Richard Prasquier, président du Keren Hayessod France (Appel Unifié pour Israël)  et président d’honneur du CRIF : « Nos pensées vont aux victimes de l’attentat, les morts et ceux qui seront marqués pour leur vie. Nous rendons hommage au courage et à la constance avec lesquels les journalistes de Charlie Hebdo ont poursuivi leur indispensable combat. Ces assassinats sont le fruit d’un projet soigneusement planifié, exécuté avec une froide détermination par des individus entraînés et lourdement armés. Qu’on ne vienne plus parler de victimes de la société, d’humiliation religieuse, de climat détestable ou d’islamophobie. Il s’est agi de tuer des journalistes qui avaient eu le front d’exercer leur liberté d’expression et de critique, fût-elle religieuse, dans le cadre strict des lois de notre République. Il s’est agi d’un acte de guerre commandité et effectué par des fanatiques. Cette guerre, notre société a tous les moyens de la gagner, à condition qu’elle ne s’enferre pas dans l’engrenage funeste de la peur, de l’aveuglement, de l’autocensure et des amollissements de langage, qui sont les premiers pas de la servitude acceptée et dont nous voyons malheureusement continuellement des exemples de tout type. L’islamisme radical sous toutes ses formes – le Hamas  qui recommande aux musulmans de tuer les Juifs en est une- est un cancer avec lequel nous ne pouvons pas coexister et que les complaisances ne font que renforcer. Nous l’affirmons en tant qu’individus, en tant que Français et en tant que Juifs. Le temps de l’unité est venu, mais celui de la vérité aussi. »

Roger et Alii

Retorica

(2.100 mots, 12.300 caractères)

Laisser un commentaire ?