15 JUS escroquerie – fraude fiscale « CumEx » – 55 milliards – 2018-10

15 JUS escroquerie – fraude fiscale « CumEx » – 55 milliards – 2018-10-25

 

(1) Olivier (25 oct 2018) « Une énorme fraude fiscale à 55 millards d’euros » « Ce scandale est une honte. La honte absolue.

La preuve que nos autorités sont incompétentes, étant donné qu’il a fallu l’obstination d’une seule personne pour, à l’origine, y mettre fin.

Selon le directeur de l’administration fiscale allemande, c’est un « crime organisé » donc comparable aux exactions de la mafia.

Sauf que là il s’agit de banques et de fonds d’investissements qui ont pignon sur rue.

Il faudrait mettre fin à l’arbitrage des dividendes et mettre au pas – enfin – les grandes banques qui s’y adonnent sans impunité malgré leur renflouement par les Etats en 2008-2009.

Où l’activité financière est pour une large part déconnectée de l’économie réelle.

Au détriment de ceux qui travaillent pour gagner dignement leur vie.

Foutaises!

L’argent tourne sur lui-même comme une toupie et revient dans les mains de celui qui fait croire à la collectivité qu’il paye l’impôt alors que non seulement c’est faux, mais en plus il se fait payer par l’Etat pour le mal qu’il a infligé aux citoyens.

Vous, moi.

 

 

(2) « Le casse du siècle : l’énorme fraude fiscale à 55 milliards d’euros des « CumEx »

 Par latribune.fr  |  18/10/2018,

 

«  L’arnaque consiste à acheter et revendre des actions autour du jour de versement du dividende, si vite que l’administration fiscale n’identifie plus le véritable propriétaire. « Le Monde » et 18 autres médias européens ont démonté le mécanisme de cette fraude inventée par des financiers qui ont opéré en bande organisée dans 11 Etats européens qu’ils ont volés en toute impunité depuis quinze ans.

« L’énorme fraude fiscale baptisée « cum ex », révélée en Allemagne, a coûté 55 milliards d’euros à une dizaine de pays européens, soit bien plus que les évaluations initiales, affirment 19 médias, dont Le Monde, jeudi dans une enquête conjointe. (…) »

 

(3) Roger(2018-10-25) L’information nous a été transmise par Olivier. Je suis remonté à l’original. Il faut comprendre sans s’indigner dirait Baruch Spinoza. Il faut diffuser l’information à travers les réseaux sociaux et Retorica en fait très modestement partie. Cette diffusion permet de toucher les milieux politiques et judiciaires, de contrer les lobbies bancaires. Les banques ne se laisseront pas faire. Il faut faire condamner les contrevenants et surtout leur faire rendre gorge. L’amende sera de 55 milliards d’euros. C’est à ce prix que l’opinion publique sera satisfaite. Le travail à fournir sera évidemment énorme. Les « élites » devront en prendre leur part en s’interrogeant sur leurs responsabilités et leur formation intellectuelle et morale car un tel scandale suppose d’innombrables complicités aux plus hauts niveaux.

 

Roger et Alii – Retorica – 440 mots – 2 800 caractères – 2018-11-03

 

 

Laisser un commentaire ?