26 REL médiums – channels – Nosso Lar 2017-12

 

J’ai relevé cinq œuvres qui me semblent importantes en matière de médiums et de channels : Rosemary Brown (1971), Jane Roberts (1984), Chico Xavier (1944). Philippe Ragueneau (1997) et Michèle Decker (2005). Malgré les résistances des rationalistes les témoignages affluent sur la vie après la vie. Mes préférences vont toutefois à Chico Xavier et son Nosso Lar (Notre Demeure). J’explique pourquoi en fin d’article. Roger

(1) Rosemary Brown (1916 – 2001) La fiche Wikipédia, en anglais uniquement, reste dubitative à l’égard de Rosemary Brown (1916 – 2001). Elle la présente comme « compositrice, pianiste et médium anglaise qui prétendait que les compositeurs morts lui dictaient de nouvelles œuvres musicales. » Elle atteint la notoriété dans les années 1970. Dans son livre « En communication avec l’au-delà » (J’ai lu, 1971) elle fait surtout état de ses contacts avec Liszt lequel lui déclare : « Il y a assurément un Dieu mais pas un Dieu tel qu’on l’imagine sur la terre. Dieu est esprit, une force vitale qui pénètre toute chose et qui est partout. Cependant c’est un Esprit qui est conscient, de sorte que si les gens prient ensemble, les prières sont entendues. » (p.104)

(2) Jane Roberts (1929 – 1984) Seth « est une auteure américaine, réputée pour avoir écrit une série de livres en état de transe (Les livres de Seth, coécrits avec son époux, le peintre Robert Butts). La publication de ces textes en a fait la figure prépondérante du phénomène du channeling et du New Age au xxe siècle Elle est également auteur de nouvelles de science fiction, de romans, de littérature pour enfants et de divers textes philosophiques.

« Jane Roberts est née à Saratoga Springs, dans l’État de New York et décédée en 1984 à l’âge de 55 ans des suites d’une maladie auto-immune. En 1996, le reste de ses œuvres a été publié à titre posthume par son époux, Robert Butts, et il a été fait don de ses manuscrits, notes et enregistrements à la Bibliothèque de l’Université Yale.

« L’entité appelée « Seth » est rapidement devenu un classique du genre à l’origine d’un engouement pour le channelling dans les années 1970 La complexité et la qualité littéraire du texte sont parfois créditées pour justifier l’intérêt que lui ont porté des millions de lecteurs. Bon nombre des principes du New Age sont issus des 16 ouvrages de Seth. » (Wikipédia)

 

(3) Philippe Ragueneau « L’autre côté de la vie » (Ed du Rocher 1997 et Pocket)

4° de couverture. « Ce livre relate une expérience peu commune : par-delà sa mort, Catherine, l’ épouse tant aimée, continue de communiquer avec Philippe Ragueneau, ainsi qu’ elle s’ y était engagée de son vivant. C’ est dire si ce document est dérangeant et troublant.

« Compagnon de la Libération, titulaire des plus prestigieuses décorations militaires, homme de presse et de communication, Philippe Ragueneau s’ est longuement débattu devant cette incroyable évidence. Homme de raison, il a dû se faire violence pour accepter en toute humilité le surgissement de l’ Invisible dans sa vie.

« Vous pleurerez à la mort de Catherine, à certaines de ses déclarations, notamment quand elle invite l’ auteur à raconter ce qui lui arrive,  » pour donner, dit- elle, de l’ espérance aux désespérés. »

D’elle, enfin, ce mot :  » On se révolte contre tout ce qui échappe à notre compréhension et nous est imposé. On remercie quand on comprend et qu’ on accepte. »

« Toutes les larmes sont saintes. Et, de douloureuses, celles qui naissent de cette lecture deviennent joyeuses. Par l’ effet de l’ amour. Par ce mystère qu’est l’ amour. Par les révélations que distille à demi-mot Catherine. Par l’assurance qu’ elle apporte de l’ Au-delà. »

 

(4) Michèle Decker « La vie de l’autre côté » (2005 J’ai lu )

4° de couverture « Michèle vit dans la campagne belge. Elle mène une vie normale, entourée par la présence de la nature. Un jour d’avril 1984, un jour qui avait commencé comme tous les autres, Michèle voit son grand-père? son grand-père décédé depuis treize ans. Pendant longtemps, elle va taire son secret. Mais ses dons de medium vont se confirmer et l?amener à établir avec les vivants un nouveau dialogue. Petit à petit, elle découvre la sensibilité, la peine, la solitude, de ces gens qui l’entourent ou qu’elle rencontre sur son chemin. (…) » Babelio : « A l’occasion d’un héritage, une mère de famille plutôt terre à terre va voir son petit monde complètement chamboulé par l’intrusion de l’invisible dans sa vie. Tout commence par l’étrange impression de sentir la présence de son grand-père à ses côtés. Très vite, dans sa cave, c’est un soldat allemand qui la harcèle et lui transmet des messages par écriture automatique. C’est le début d’une série de communications stupéfiantes… »

Babelio : Viedefun : « La vie de l’autre côté » de Michèle Decker est un livre vraiment très intéressant. Je ne le conseille pas si vous êtes tout seul chez vous, à le lire la nuit car il est quand même un peu effrayant (si vous croyez au paranormal), néanmoins, c’est assez instructif de découvrir le parcours d’une femme qui se révèle médium et qui finit par accepter l’existence du monde « de l’au-delà ». Michèle nous a quitté en 2007, à la suite d’un cancer. Si vous croyez ou si vous aimeriez bien croire en tout ce qu’elle raconte dans son livre, il est fort à parier que vous pouvez vous rassurer en vous disant qu’elle est maintenant auprès de son père, de son grand-père et de tous les gens qui l’aiment et qu’elle continue toujours à exister quelque part…..Du coup, depuis 2007, ce qui est dommage et qui aurait pu apporter un plus à son témoignage, c’est qu’elle se manifeste elle-même dorénavant auprès d’un autre médium par delà la mort et nous raconte à son tour ce qui se passe dans l’au-delà…..Cela arrivera peut-être un jour ? En tout cas, je laisse à chacun le droit de se faire sa propre opinion sur ce livre. La question de l’existence d’un au-delà et de la « survie » de nos êtres chers par delà leur trépas est un sujet épineux et sensible. Nous n’aurons sans doute nous-même la réponse qu’une fois après notre mort et c’est peut-être mieux ainsi, non ?….. Ma note : 18/20. »

 

 

(5) Chico Xavier (1910 – 2002) «  est le médium brésilien le plus célèbre et le plus prolifique du xxe siècle. Sous l’influence des « Esprits », il a produit plus de quatre cent livres de sagesse et de spiritualité, dont une centaine édités dans plusieurs langues. Il a popularisé la doctrine spirite au Brésil. Chico Xavier a reçu d’innombrables hommages tant du peuple que d’organismes publics. (…) À partir de sa première publication, Chico Xavier ne cesse d’écrire des poèmes, des romans, des recueils de pensées, des ouvrages de morale ou des traités de technique spirite. Bon nombre de ces publications sont des succès de librairie, la plus vendue reste « Nosso Lar, la vie dans le monde spirituel », diffusée à plus de 1,3 million d’exemplaires. Beaucoup sont traduites en anglais, français et espagnol. (…) Sous son impulsion, le Brésil devient la patrie d’adoption du spiritisme : il y compterait 20 millions de sympathisants dont 2,3 millions de pratiquants, ce qui en ferait la troisième religion du pays. » (Wikipédia) « Le Brésil (207,7 millions habitants)  est un pays très divers du point de vue des religions, avec une forte tendance à la mobilité de la part des croyants. La population est majoritairement chrétienne (88 %). Les catholiques représentent 61 % de la population et les protestants 26 % (…) » (Wikipédia).

 

(6) Nosso Lar (Notre Demeure) « est l’ouvrage le plus connu de Chico Xavier. Publié à l’origine au Brésil, en 1944, ce livre constitue le premier volume d’une série de treize et reste le plus vendu.

« Traduit dans plusieurs langues, Nosso Lar a obtenu la première place parmi les dix meilleurs livres spirites publiés au xxe siècle, selon un sondage brésilien de 1999.

« Selon l’avant propos de l’édition française, ce texte est attribué à André Luiz qui raconte les événements consécutifs à sa mort. Cette personne décédée aurait écrit cette « biographie » en utilisant la main du médium Chico Xavier par un procédé de psychographie. « La psychographie est un terme popularisé par Allan Kardec à partir de 1861. Ce mot désigne, dans le vocabulaire spirite, l’écriture des esprits par la main d’un médium. Par extension, celui qui fait de la psychographie est appelé psychographe ou « médium écrivain ». » (Wikipédia)

« Dans les années 1930, le médecin André Luiz décède des suites d’une grave maladie. Il se retrouve alors seul, dans un corps spirituel, au milieu d’un angoissant désert. Souffrant de faim, de soif et de fatigue, il tente de subsister dans ce monde hostile, peuplé de créatures agressives. Arrivé à un état d’épuisement extrême, priant pour son salut, il est secouru par un homme providentiel nommé Clarencio. André est transporté dans une oasis fortifiée, dont les occupants semblent vivre en harmonie. Cette colonie spirituelle s’appelle Nosso Lar et contraste avec le milieu infernal environnant, baptisé le Seuil. Le médecin reçoit soins et réconfort, ainsi que des explications concernant les causes de ses malheurs. Au fil des jours, le nouvel arrivant regagne des forces et s’instruit auprès de Lisias, un résident du lieu. Ce guide apporte un enseignement sur les lois naturelles qui régissent le plan spirituel, l’histoire et l’organisation de Nosso Lar, le système économique, l’alimentation, l’irrigation, et la hiérarchie de la communauté. Le but de cette implantation est précisément la récupération et la régénération des personnes perdues dans le Seuil.

« Une fois pleinement rétabli, André cherche à se rendre utile et sollicite un travail. À l’occasion de cette demande, ses capacités et ses expériences terrestres sont analysées. Dans l’attente d’une affectation, il a le plaisir de recevoir la visite de sa mère. Lors de retrouvailles touchantes elle lui apprend qu’elle réside dans un monde supérieur, mais également que d’autres membres de la famille (notamment le père d’André) se trouvent isolés, dans des états de pensée négatives qui les rendent inaccessibles pour le moment. Sans maison et sans occupation, André loge chez Lisias. Il reçoit un enseignement sur de multiples sujets tels que la nourriture, l’amour, la responsabilité, le système de rémunération fondé sur les heures de service, le dévouement, la réincarnation, et les règles de la communication avec les personnes incarnées. Pendant ce temps, les habitants de Nosso Lar renforcent leurs liens avec d’autres colonies spirituelles, afin de mieux supporter les perturbations causées par la seconde guerre mondiale qui a éclaté sur Terre.

« Finalement, André obtient un poste d’aide soignant et sous l’autorité de Tobias, il intervient dans l’hôpital qui accueille les naufragés du Seuil souffrant de troubles mentaux. Ces malades sont les personnes qui n’ont vécu sur Terre que pour les biens matériels et qui se retrouvent donc mentalement infirmes dans l’au-delà. Certains anciens criminels, trop marqués par leurs méfaits, sont maintenus à l’extérieur de la colonie. D’autres âmes perdues sont récupérées par des expéditions de secours qui s’aventurent hors des murs.

« Sa nouvelle activité donne à André l’occasion de se réconcilier avec Silveira et avec Elisa, deux personnes dont il avait provoqué la ruine lors de son ancienne vie terrestre. André peut à présent rejoindre temporairement sa mère lorsqu’il dort et que son esprit s’élève dans les sphères de l’univers. Il complète également son instruction sur la pratique du bien, le rôle de la pensée, le mariage sur le plan terrestre et sur le plan spirituel.

« L’atmosphère de la cité s’alourdit lorsque des vibrations de haine provoquées par la guerre mondiale montent depuis la Terre. Les défenseurs s’activent pour préserver la vie dans la colonie. Le médecin découvre que tous les mondes sont liés entre eux et que les différents niveaux dans l’univers interagissent constamment.

« Un jour la mère d’André vient lui expliquer que son ancien mari (le père d’André) va bientôt se réincarner et qu’elle a choisi de s’incarner aussi afin d’être à nouveau son épouse. Elle espère ainsi venir en aide à son époux qui est encore très en retard spirituellement. D’autres habitants de l’au-delà acceptent le sacrifice d’une nouvelle existence terrestre pour soutenir leurs proches.

« Les efforts du médecin dans l’hôpital de Nosso Lar lui permettent d’obtenir la récompense d’une visite dans son ancien foyer. André est fou de joie à l’idée de revoir sa femme et ses enfants encore sur Terre. Cependant, un choc brutal l’attend, son épouse est remariée. Après un instant de colère, André prend conscience de la notion d’amour et fait tout son possible pour guérir le second mari de sa femme qui était sur le point de succomber à une maladie. Fort de cette expérience, il retourne dans la colonie et reçoit le titre de citoyen de Nosso Lar. » (« Nosso Lar (Notre Demeure) » Wikipédia)

 

(7) Nosso Lar le livre et le DVD : Nosso Lar : La vie dans le monde spirituel – avis Babelio

https://www.babelio.com/…/Xavier-Nosso-Lar–La-vie-dans-le-monde-spirituel/44214… Nosso Lar est une Colonie Spirituelle que nous présente André Luiz dans ce premier livre de sa production. Tout au long d’un récit vibrant, l’auteur nous fait part de ses observations et découvertes sur la vie dans le Monde Spirituel, se positionnant tel un reporter qui enregistre ses propres expériences. Il nous révèle un monde palpitant, plein de vie et d’activité, organisé de manière exemplaire, ou les Esprits désincarnés passent par des périodes de récupération et d’éducation spirituelle supervisées par des Esprits Supérieurs. Nosso Lar nous permet d’avoir une vision du Monde Spirituel qui nous attend quand nous abandonnerons notre corps de chair par la mort physique.

DVD Nosso Lar (Notre demeure). Film de Wagner de Assis, drame, 1 h 42 min, 2010, avec Renato Prieto, Feranado Alves Pinto, Rosanna Mulholland. (www.jupiter.films.com) « La vie après la mort est le thème principal de cette histoire, sur la transformation d’un homme durant sa surprenante et éclairante expérience dans une dimension spirituelle de l’autre monde d’où nous venons. (« Sens critique »)

(8) Roger (2018-01-13) Que nous apprend Nosso Lar (Notre demeure) ? A mon avis le film suffit pour entamer une réflexion intéressante sur le sujet. L’autre vie permet d’accomplir ou de rectifier la vie précédente. Les occupations sont les mêmes. Dans Nosso Lar André Luiz poursuit sa carrière de médecin mais elle est épurée. D’après d’autres récits les pêcheurs Inuit poursuivent leur pêche dans l’au-delà. On dit aussi que les sages d’Israël y continuent leur étude du Talmud. Une question intéressante : Que sont devenus les grands criminels comme Judas (« Judas est-il en Enfer ? » de l’abbé Pagès) ou plus près de nous les criminels nazis et Hitler. Les rationalistes laissent cette question essentielle en suspens alors que les spiritualistes de toutes obédiences y répondent. La réponse la plus cohérence est celle du karma. Nosso Lar (Notre demeure) explique que des esprits épurés sortent constamment de Nosso Lar pour tenter de sauver les âmes qui peuvent l’être mais comment peut-on l’être quand un karma est poursuivi par six millions d’âmes, voire une centaine de millions dans le cas du communisme ? « Nous irons tous au paradis » dit un dicton célèbre. Il faut imaginer Judas, Hitler, Staline ou Mao finalement libérés de leur Enfer.

Roger et Alii – Retorica – 2 570 mots – 15 500 caractères – 2018-01-13

 

 

 

 

Laisser un commentaire ?