26 REL SUTRA DU CŒUR DE LA SAGESSE PARFAITE

26 REL SUTRA DU CŒUR DE LA SAGESSE PARFAITE

[HANNYA SHINGYO]

 

  1. L’Eveillé qui-écoute-les-supplications-du-monde

(= le boddhisattva Avalokiteshvara)

s’est perfectionné dans la sagesse parfaite.

Il a saisi la vacuité des cinq agrégats et ôté toute amertume au malheur.

 

  1. O mon disciple ! (= Sariputra),

La réalité ne diffère pas de la vacuité. La vacuité ne diffère pas de la réalité.

C’est dire que la réalité est vacuité. C’est dire que la vacuité est réalité.

Pour les sens, les idées, la volonté, la connaissance, c’est tout à fait pareil.

 

  1. O mon disciple !

Tout dans ce monde est vacuité.

Il n’y a pas de naissance, pas de mort.

Il n’y a pas de souillure, pas de pureté.

Il n’y a pas de croissance ni de décroissance

 

  1. Donc dans la vacuité

il n’y a ni réalité, ni sens, ni idées, ni volonté, ni connaissance

ni œil, ni oreille , ni nez, ni langue, ni corps,  ni volonté

ni réalité, ni voix, ni odorat, ni goût, ni toucher,

ni objet d’affectivité, ni vision, ni connaissance,

ni rien entre les deux.

 

  1. Pas d’entraves, Ni même effacement des entraves

Ni vieillissement, ni mort, ni même effacement de la vieillesse et de la mort.

 

6          Il n’y a pas de voie pour unir la souffrance à la mort

ni même de connaissance ou de quoi la posséder

et donc même pas de lieu pour la posséder

 

  1. Les Éveillés ont atteint la sagesse parfaite.

Chez eux, pas de voile devant le cœur .

Pas de voile et donc  pas de peur.

Au loin et séparés des brumes de l’esprit qui embrouillent

Ils vivent enfin l’Eveil.

 

  1. Les Bouddhasdu passé, du présent et du futur.

ont donc suivi la sagesse parfaite

et atteint le meilleur du parfait Éveil.

Il faut donc connaître la sagesse parfaite.

 

  1. Voici la grande incantation, voici la grande et lumineuse incantation

Voici la suprême incantation, voici l’incomparable incantation

Elle ôte entièrement la souffrance,

cette vérité qui n’est donc pas fausseté,

l’incantation qui explique la sagesse parfaite.

Voici l’incantation. Elle dit :

 

  1. Ils sont partis, partis, partis au-delà,

 au-delà de l’au-delà.

Ainsi soit l’Eveil !

Voilà le cœur de la sagesse parfaite.

 

Les quatre grands vœux

 

Si nombreux que soient les êtres,  je fais vœu de les sauver tous.

Si nombreuses que soient les passions, je fais vœu de les vaincre toutes.

Si nombreux que soient les dharmas,  je fais vœu de les respecter tous.

Si parfaite que soit la voie du Bouddha,  je fais vœu de la réaliser.

 

Tous les Bouddhas passés, présents et futurs dans les dix directions

Tous les Bodhisattvas et les Patriarches

Ont vécu, vivent et vivront le sutra de la Sagesse-qui-va-au-delà.

 

Remarque: Beaucoup de bouddhistes en Chine et au Japon récitent ou recopient tous les jours le Sutra du Cœur-de-la-Sagesse-parfaite. Celui-ci se réduit à un seul mantra, le § n°10 qui expose la quintessence des Enseignements de Sagesse.  On les retrouve ailleurs, en 8.000 versets. Le Sutra dissipe l’illusion fondamentale, l’erreur fatale la croyance en un ego réel et permanent. Pour provoquer le choc qui permettra d’appréhender d’un seul coup cette vérité, le Sutra du Coeur-de-la-Sagesse-parfaite démolit méthodiquement, pièce par pièce, toutes les illusions. L’impact de ce Sutra est donc immense et terrible, jusqu’au moment où on en saisit brusquement la signification. On connaît alors l’Eveil car la compréhension intime du Sutra est l’Eveil lui-même. Voici l’explication d’un maître  bouddhiste : “Que signifie prononcer  ce montra ? Prononcer signifie vivre le mantra en percevant le vide de tous les concepts, entités et êtres sans la moindre exception. Ce n’est que lorsque leur vacuité apparaîtra clairement au regard de votre esprit que vous pourrez abandonner les enseignements antérieurs et reposer dans l’éblouissement de la sereine perception du vide pur, infini et rayonnant”. (D’après John Blofield Le Yoga de la compassion, Albin Michel, 1982).

 

 

 

1 commentaire

Laisser un commentaire ?