27 RET classeur 2°1 synthèse 1993 – 1994

27 RET 2°1 – synthèse 1993 – 1994

 

Formule de synthèse très satisfaisante à reconduire l’an prochain avec d’autres classes, tous les mois, avec un petit groupe de réflexion. Se réunirait après le conseil de français. Serait composé de quelques volontaires porteurs des demandes éventuelles de la classe. Ces volontaires pourraient changer de période en période.

On discute de ce qui a marché ou pas en se servant de la table des matières. Je note rapidement tout ce qui est dit. Je demande des précisions… En 20 minutes le prof. reçoit une foule d’informations qui lui permettent d’ajuster le tir. Regret de ne pas y avoir pensé plus tôt.

 

  1. Ce qui a marché

 

– L’expression personnelle en 200 mots, son atelier de lecture (en modules), l’édition des meilleurs textes, leur lecture et leur étude, la correspondance et le retour. Donc tout cet ensemble paraît cohérent.

– La présentation d’un livre (pp roman) en modules

– Tout ce qui concerne les modules : prises de parole (pp libres, pp roman), débats, lecture des exp.per.200,¡ ateliers d’écriture en 40mots.

– Le projet personnel à partir de Quel candidat êtes-vous?  puis A.T. En gestion les élèves avaient fait le même travail sur le projet personnel avec des tests de personnalité (VAK et p.n.l) + le métier choisi (et le métier que vous n’aimeriez pas faire) + vos points forts + votre orientation + vidéo : se sont filmés. Les deux activités ont donc été menées d’une manière parallèle, en s’ignorant mais effet de renforcement positif. Si la classe n’a pas été plus désagréable c’est grâce à cette prise de conscience. Reprendre cette recherche d’une manière plus systématique avec un groupement de texte ou des romans d’apprentissage.

– Oœuvres complètes : intérêt mitigé pour L’Ecole des Femmes (théâtre un peu répétitf d’année en année pour les élèves), Paul et Virginie a plu.davantage.

– Demain dès l’aube bien apprécié. En dernière heure on a pu faire l’essentiel d’un groupement de textes autour de Le souvenir des morts : Verlaine Mon rêve familier (p.80), Rimbaud Le dormeur du val (p.212), Ronsard Comme on voit sur la branche (p.200) : comparaison triangulaire qui a très bien marché (trois sonnets) auxquels on a joint ensuite Hugo Demain dès l’aube (p.104) pour l’opposer aux trois autres, tous textes choisis par les élèves

– Savater Ethique pour mon fils a été bien apprécié. A reprendre en fonction du projet personnel. Y joindre Christian Spitz Questions d’adolescents (Doc de Fun Radio) étaient prêts à l’écouter mais nous n’en avons pas eu le temps (voir chap.8 Philosophie)

– Ce qui a bien marché : les pages techniques (méthodes), le classeur de français et la table des matières, la rigueur générale.

 

  1. Ce qui n’a pas bien marché

 

– Les citations : activité intéressante mais les élèves ne savaient pas comment s’y prendre au début ; y passaient de 8 à 9 heures avant d’arriver à travailler plus vite. Solutions suggérées : ne demander que 5 citations au début, mieux expliquer ce qui est demandé, notamment l’intertextualité.

– Les repères audio-visuels à partir du programme radio-télévision du Monde. Avait pour but de fournir des repères mais trop long, faisait trop cours magistral, ne donnait pas la parole aux élèves sur ce qu’ils avaient vu la semaine précédente. D’où rubrique à reprendre en deux parties : 1. repères limités à trois grandes oeuvres par semaine 2. donner la parole à la classe pour noter ce qui a été vu d’intéressant par les élèves.

– Histoires drôles. Vraiment déphasés. N’ont pas vu le lien avec la linguistique et le français, l’aspect blagues l’emportant trop dans leur esprit d’une part et d’autre part les analyses leur paraissant difficiles à assimiler. Remodeler la rubrique dans le sens de l’humour et de la maxime en évitant de trop faire rire. Ex  bien accepté :  Il n’y a que les hommes qui soient assez bêtes pour croire que les bêtes sont bêtes : St bêtes à 2 Sé : animaux/stupides. Contraste : les animaux ne sont pas stupides, l’âme des bêtes, la SPA, le refus de la vivisection et un sujet de prise de parole : Un oulet d’élevage a-t-il une âme ? (petit débat : on peut aimer son chien mais par un poulet, consommable par destination !)

– Bande dessinée. Même problème. Mal amené (présenté par stagiaire peu au fait des problèmes de l’image) mais la B.D n’est pas bien connotée, notamment chez les filles. Apparaît comme futile, de l’ordre des blagues. Or on veut de l’intéressant, du solide et du sérieux. Donc à remodeler en fonction des problèmes de l’image2.

 

  1. Ce qu’on peut améliorer par ailleurs

 

–  Pour les composition française les faire davantage en classe surtout vers la fin de l’année. Les élèves ont été surpris qu’on leur donne autant de temps. Préfèrent tout boucler en 4 heures. Semblent soupçonner que certains se font trop aider grâce au long délai imparti (en fait impression fausse : la hiérarchie des élèves n’en est pas bouleversée).

– Lire les sujets en classe et faire un débat “En quoi ce sujet me concerne-t-il ?” Voir page “Composition française sujets idiots). Ensuite les élèves traitent le sujet soit chez eux, soit en classe.

– Rhétorique : les notions sont mal assimilés, donc multiplier les exemples par des exercices en classe (entière ou ateliers d’écriture, plutôt en classe, par exemple en 1/4 sur feuille à relever en fin d’heure).

 

 

Laisser un commentaire ?