28 RHE zoom changement de focale 2012_02

1. Le zoom ou changement de focale se fait progressivement au cinéma et à la télévision.  Voir “Zoom” (Wikipédia). Dans la bande dessinée à trois vignettes (strip, voir “Bande dessinée” Wikipédia) il est évidemment plus brutal. C’est, plus largement, un procédé rhétorique très efficace. Le Chat de Philippe Geluck, crée en 1983, est le plus bel exemple de strips où abondent les zooms (voir « Le Chat (bande dessinée) » Wikipédia).

2. En voici trois exemples :

a) Mohamed, Ali et Mustapha sont dans une voiture. Qui est-ce qui conduit ? – … – Les flics

Cette blague va évidemment très loin. Inutile de développer.

b) une variante mélancolique. Sur la route de Memphis.Voir plus loin.

c) une variante sur l’apartheid. C’est un dessin de presse en deux vignettes (Monde diplomatique, juillet 1985) :

Première vignette. Deux hommes sont accoudés à la fenêtre d’une maison.. Le premier dit à l’autre : « Nous n’aurions pas de tels ennuis ici, en Afrique du Sud, si les Noirs restaient dans les arbres d’où ils viennent.« 

Seconde vignette. Changement de focale. Leur maison est en réalité une cabane perché dans un arbre. Sur le tronc on lit un écriteau « Réservé aux blancs« . Et le second dit : « Mieux vaudrait remonter l’échelle. Il commence à faire nuit.« 

(dessin de Mac Nelly, Chicago tribune, publié dans Le Monde diplomatique de juillet 1985).

En 1985 il s’agissait d’une mise en garde. L’avenir a donné raison à ce dessin de presse. En Afrique du Sud, en dépit des apparences, les Blancs sont sur la défensive et vivent dans leurs propriétés fortifiées.

3. Sur la route de Memphis  Eddy Mitchell :

http://www.youtube.com/watch?v=w-W4VgQtLNA

J’écoutais le disc-jockey

Dans la voiture qui m’entraînait

Sur la route de Memphis,

Sur la route de Memphis.

Et la radio me vantait

Un truc débile qui m’endormait,

Sur la route de Memphis,

Sur la route de Memphis.

Je viens vers toi.

Tu m’attends dans ta robe blanche.

L’amour en province

Ressemble un peu à un dimanche.

Sur le siège avant, le chauffeur

Buvait de la bière en regardant l’heure,

Sur la route de Memphis,

Sur la route de Memphis.

A la place du mort, un chien-loup

Me jetait un regard un peu fou,

Sur la route de Memphis,

Sur la route de Memphis.

Je viens vers toi, mais pas dans une Roll’s blanche,

Dans un costume un peu élimé aux manches.

J’ai le droit de me taire et d’fumer

En gardant mes menottes aux poignets,

Sur la route de Memphis,

Sur la route de Memphis.

Pour une fois les flics ont gagné.

Vers chez toi je ne fais que passer,

Sur la route de Memphis,

Sur la route de Memphis.

Paroles: Claude Moine. Musique: Tom T. Hall   1976  « Sur la route de Memphis » Titre original: « That’s how I got to Memphis » © Polydor autres interprètes: Michel Sardou (1989), Johnny Hallyday (1996) note: Adaptation française du titre de Tom T. Hall (1968).

Roger et Alii

Retorica

(490 mots, 2.800 caractères)

Laisser un commentaire ?