30 SEX pédophiles islam 2015_03

1. Philippe (16 juin 2013) : Cher Roger, il y a deux ou trois ans, tu nous avais envoyé un article terrible sur la pédophilie dans l’islam. Je l’ai vainement recherché sur ton site et dans ma boîte mails. Voudrais-tu me le renvoyer ?  Merci, et bonne fête, pèr étorica 😉 Roger : envoi du fichier. Philippe (17 juin) : Merci ; c’était pour le publier dans un groupe facebook (je n’ai pas indiqué ton nom ni retorica pour ne pas t’embarrasser mais j’ai bien précisé, évidemment, que ce n’était pas de moi, un travail aussi fouillé) ; au fait, comment aurais-je pu le trouver sur le site ? amicalement, P/. Roger (18 juin) : Pas de problème. Tu peux signer Roger et alii retorica.info.  Tu mets le doigt sur une difficulté majeure : le manque de liaison entre la liste et le site. J’espère la résoudre avec le nouveau site.

30 SEX pédophiles islam 2010_04
On dénonce, à juste titre, les prêtres pédophiles. Les pédophiles sont partout : dans les familles, chez les hommes et dans une moindre mesure, chez les femmes. Ils ont longtemps été tolérés. Une correspondance effarante entre Gide et Montherlant évoque leurs relations en Tunisie avec de jeunes garçons. On a parlé de 450 mariages de fillettes à Gaza le 2 août 2009. L’information était fausse. Elle n’a pas paru invraisemblable car les islamistes (notamment les waahabites d’Arabie saoudite) tolèrent la pédophilie.

1. Le 6 août 2009 Jean Sarfati, publie sur son blog (2009_08_06)  une longue séquence YouTube montrant la joie d’un mariage collectif à Gaza. Vers la fin de la séquence on voit des petites filles habillées comme des mariées européennes donner  chacune la main à un fiancé adulte. Un témoin suggère que les fiancées adultes sont restées à la maison et qu’il s’agit de demoiselles d’honneur qui les représentent. Le journal Le Monde publie un article (“Bande de Gaza : 500 mariages financés par les islamistes” Monde 2009_07_31). On y lit : “Seuls les mariés sont montés sur le podium pendant les cérémonies. Leurs épouses voilées les ont attendus dans la section qui leur était réservée, à l’écart du public.” Bon débat sur ce blog, à lire jusqu’au bout.
http://jeansarfati.blog.ca/2009/08/06/y-a-t-il-eu-un-mariage-pedophile-massif-a-gaza-6662658/

2. Le site jforum.fr publie  2009_10_12) un article  d’Aldo Michel Mungo : “Gaza : le Hamas organise des mariages pédophiles avec nos impôts !!!”? On y lit : “Créé par la société secrète des Frères Musulmans, de plus en plus influente en Belgique et en France, l’organisation terroriste du Hamas qui contrôle la bande de Gaza organise des mariages collectifs avec des petites filles ; après avoir imposé le voile islamique à toutes les écolières chrétiennes.” Propos incohérent car les petites fille filmées ne sont pas voilées. Elles ne sont pas pubères. La thèse des mariages pédophiles ne tient pas.
http://jforum.fr/spip.php?article829

3. Le site anti.imperialisme.com publie le 7 août 2009  un article qui commence ainsi : “Mariages collectifs à Gaza : les psychopathes de Sion en pleine crise de délirium tremens pris en flagrant délit de fantasme pédo-incestueux … veulent nous faire croire que les petites demoiselles d’honneur qui étaient par leur père ou accompagnaient les futurs époux étaient les futures épouses !”  Mais “…il faut tout de même reconnaître que les pratiques pédophiles et incestueuses non contenues constituent un véritable problème de fond dans les sociétés islamofachistes où on ne compte plus les affaires d’imams pédophiles et autres enfants martyrisés par leurs parents..””
http://www.anti-imperialisme.com/mariages-collectifs-a-gaza-les-psychopathes-de-sion-en-pleine-crise-de-delirium-tremens-pris-en-flagrant-delit-de-fantasme-pedo-incestueux/

4. Le site wwww.comlive.net reprend la thèse et les photos du mariage prétendûment pédophile (2010_01_19). Il élargit le débat : “Le Centre International de Recherches des Femmes estiment qu’il existe 51 millions de « fillettes fiancées » dans le monde, pour la plupart en pays musulmans. 30% de ces petites fiancées sont battues par leur mari. 90% sont violées régulièrement. Tous les ans, 3 millions de ces fillettes musulmanes sont soumises à des mutilations.
La pratique de cette pédophilie reçoit l’appui de l’Islam radical. De plus, le plus connu de tous ces musulmans, l’Ayatolah Khomeini a défendu avec des discours horripilants ces pratiques de pédophilie : « un homme peut obtenir un plaisir sexuel d’une jeune enfant et même d’un bébé. En revanche, il ne peut la pénétrer (par le vagin). Il doit le faire par l’autre orifice. »  Sur pédophilie et zoophilie chez Khomeiny voir :
http://www.bladi.net/forum/129981-pedophilie-meme-zoophilie-vue-khomeiny/
Une réaction élargit le débat : “Le marié de 81 ans à un enfant de l’âge de sa femme (11 ans).  Les nouvelles d’un octogénaire saoudien vient d’épouser une gamine de onze ans sans que personne ne s’étonne vraiment. Il y a certes une ONG qui demande « la mise en place d’une réglementation contre le mariage des mineurs » mais toujours rien contre les mariages forcés entre papis pédophile et gamine forcée à être violée par ses parents.
Le père de la pauvre fillette à gagné 85.000 riyals (plus de 17000 €) dans la dot, défend corps et âme sa décision de marier sa fille (malgré l’opposition apparemment véhémente de sa femme –qui à dû se faire battre comme jamais-).
«Je me moque de son âge, a-t-il déclaré au quotidien. « Sa santé et son corps magnifique font d’elle une femme apte à se marier et ce que pense sa mère ne m’intéresse pas. Les femmes n’ont pas de tête. Seul le corps est intéressant. » Voilà qui est dit !
Le père, ayant pas peur de faire peur, avoue même que « le mariage à un âge précoce a est une coutume de la société saoudienne. Cela fait longtemps que nos enfants se marient jeune. Souvent à l’âge de 4 ans. Ma fille en a 11 alors qu’on me laisse tranquille! C’est l’Islam qui veut ça donc si la religion le permet et nous invite à le faire c’est qu’il faut le faire. »
De son côté, le jeune vieillard marié rappel qu’en plus d’être l’époux de sa femme est aussi sa cousine. Malgré tout, il ne comprend toujours pas la polémique:  » C’est très simple. Nous n’avons rien fait de mal. C’est un contrat valide qui satisfait toutes les conditions pour le mariage? Quel est l’intérêt de toute cette agitation? »
Le marié a déjà trois autres femmes (entre 14 et 27 et 41 ans), toutes beaucoup plus jeunes et trois autres enfants (1 an, 11 ans et 21 ans).
En résumé, la jeune mariée est la cousine de son mari. Et ce dernier à un enfant du même âge que sa femme.
Ah, au fait… Pour les personnes que cela intéresse. La mariée réclame de l’aide. Devant les médias, en larme elle criait: « sauvez-moi, je ne veux pas de cet homme »…
Entendra t-on le monde arabe réclamer le divorce pour ce couple et l’arrêt des mariages forcés pour les enfants ? Rien n’est moins sur…”
Une autre réaction revient sur le reportage incriminé : “Ou a t’on vu, que ce soit dans la tradition islamique, chrétienne ou juive, que la fiancée tient compagnie au gendre avant la cérémonie, déjà toute habillée de blanc? Il est bien clair que les fillettes sont des demoiselles d’honneur… Quand je regarde les photos de mariage (Chretien) de mes parents, je vois bien mes petites cousines habillées comme des petites mariées, tantôt tenant la main de mon père, tantôt tenant le voile de ma mère ou portant le coussin des alliances…”
http://www.comlive.net/Le-Hamas-A-Bien-Approuve-450-Mariages-Pedophiles-a-Gaza,204732.htm

5. Paul L. Williams, Ph.D, 2009_08_24) thelastcrusade.org  soutient, à tort, la thèse des mariages pédophiles de Gaza. Il ajoute : “Le Centre International de la Recherche sur les Femmes estime que, actuellement, il y a 51 millions de petites filles nouvellement mariées qui vivent sur la planète terre et presque toutes dans des pays musulmans. 29% de ces petites filles nouvellement mariées sont régulièrement frappés et trompées par leurs époux en Égypte; 26% subissent un abus similaire en Jordanie. Chaque année, comme confirmé par l’UNICEF, trois millions de petites filles musulmanes font l’objet d’une mutilation génitale. Cette pratique n’est pas illégale dans beaucoup d’endroits et aux États-Unis. La pratique islamique de la pédophilie provient du prophète Mahomet, qui a accumulé onze épouses et beaucoup de concubines. Après la mort de sa première épouse Khadijah, en 619, il a organisé les visites aux maisons de ses femmes suivant leurs cycles menstruels. Sa capacité pour l’activité sexuelle semblait ne pas avoir de frontières. Sahih
Bukhari, un des plus éminents textes islamiques, dit : « Le Prophète avait l’habitude de visiter ses épouses de manière cyclique, durant le jour et la nuit, et elles étaient onze. J’ai demandé à Anas:  » Le Prophète avait-il la force pour cela ? « Anas a répondu,  » Nous avions l’habitude de dire que le Prophète avait la résistance sexuelle  de trente hommes « .
Au milieu de ces délices, le Prophète possédait une étable de concubines, en incluan Reihana, sa ‘Juive’ captive. Ses épouses et maîtresses étaient obligées, par la loi musulmane, de satisfaire ses besoins sexuels à n’importe quel moment du jour ou de la nuit, et le Prophète se réservait le droit de profiter d’elles « du sommet de la tête à la plante des pieds ».
(…) Aisha était la fille d’Abu Bakr, le meilleur ami du Prophète et son plus fidèle adepte. Dès que Mahomet à posé ses yeux sur Aisha, il a commencé à fantasmer pour avoir un rapport sexuel avec elle. Il y avait un problème avec ce fantasme ; Aisha à cette époque, était une petite fille de quatre ou cinq ans, tandis que Mahomet était un homme d’âge moyen, la cinquantaine.
Malgré ça, le Prophète n’a pas perdu de temps pour réaliser son fantasme. Quand Aisha eut ses six ans, Mahomet demande à Abu Bakr la main de sa fille en mariage. Abu Bakr a pensé que cette union serait impropre – non parce qu’Aisha était simplement une petite fille, mais plutôt parce qu’il se considérait comme frère de Mahomet. Le Prophète a rapidement écarté cette objection en disant que l’union était parfaitement correcte aux yeux d’Allah. Abu Bakr a consenti. Et Mahomet pris la petite fille comme sa nouvelle épouse. Quand ils furent mariés, Mahomet, dans sa miséricorde, permis qu’Aisha apportât ses jouets, en incluant ses poupées, dans sa nouvelle maison.
Le mariage a été consommé quand Aisha a eu neuf ans et le Prophète cinquante-trois. Les trois ans de la période d’attente n’ont pas découlé de la préoccupation de Mahomet de ne pas abuser d’une petite fille mais, plutôt, du fait qu’ Aisha avait contracté une maladie qui avait provoqué la perte de ses cheveux.
La pédophilie n’a pas été seulement pratiquée par Mahomet, mais aussi mentionnée dans le Coran. Dans le débat sur la période d’attente requise, pour déterminer si une épouse est enceinte avant le divorce, le texte sacré dit: « Si tu as des doutes concernant tes épouses qui ont cessé d’avoir les règles, sache que la période d’attente doit être de trois mois. La même période s’applique pour celles qui n’ont pas encore eu les règles » (65:4). Ceux qui pensent que les musulmans modernes ont abandonné cet enseignement (…)  devraient  rappeler les mots de l’Ayatollah Khomeini, l’ecclésiastique islamique le plus fameux du XX° siècle : “Un homme peut avoir du plaisir sexuel avec une petite fille aussi jeune qu’un bébé. Cependant, il ne doit pas la pénétrer; sodomiser une petite fille c’est bien. Si un homme pénètre et abîme une petite fille, alors il devient responsable de sa subsistance toute sa vie. Cependant, cette petite fille ne compte pas comme une de ses quatre épouses permanentes. L’homme n’aura pas le droit de se marier avec la soeur de la petite fille… C’est mieux pour une petite fille de se marier dans la période pendant laquelle elle aura ses premières règles dans la maison de son époux, plutôt que dans la maison de son père. Un père qui marie sa fille aussi jeune, aura une place permanente dans le ciel.”

6. Le forum de Hoaxbuster.com reprend sans commentaire les fausses  informations de Paul L. Williams. Google <Abu Bakr + Aisha + Mahomet >  fournit.  le hadith 114 dans le Sahîh de Muslim : « Aïcha a dit : « J’avais six ans lorsque le Prophète m’épousa, neuf ans lorsqu’il eut effectivement des relations conjugales avec moi ». Il suffit ensuite de demander  < Hadith 114 > et on obtient confirmation de ce fait sur le site sos-islam avec une étude très détaillée  “L’islam et les femmes” par Ali Hajjouji.
http://www.sos-islam.org/islam_aujourdhui/Islam_et_les_femmes/islam_femmes_hajjouji.htm
Aïcha, troisième épouse du Prophète est considérée par les sunnites comme la “mère des croyants”.
ttp://fr.wikipedia.org/wiki/Aïcha
Les islamistes (Arabie saoudite, Iran etc)  semblent s’appuyer abusivement sur le mariage d’Aïcha pour manifester une coupable complaisance à l’égard des pédophiles.

Roger et Alii
Retorica
(2.100 mots, 12.900 caractères)

Addenta :

Annie (6 avril 2010) : J’ai vu avec mes élèves (en 2007 ?) un film poignant :

Osama, de Siddiq Barmak (2004)

Mi fiction, mi documentaire.

Histoire d’une petite Afghane, “épousée” de force par un vieux mollah pervers, et enfermée, avec les autres épouses (cloîtrées et incapables de solidarité) au bout d’une descente vers l’enfer fait aux femmes.

Une assez bonne fiche sur http://www.asso-chc.net/article.php3?id_article=364

(confessionnel – mais les commentaires viennent-ils d’anciens élèves des bons pères…?)

Une autre sur http://www.cinemovies.fr/fiche_film.php?IDfilm=2930

Ou http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=52623.html

Casimir (7 avril 2010) : je suis fort gêné sur le fond et sur la forme // sur la forme je suis navré mais le mot pédophile ou paidophile est simplement insignifiant et inepte >>  pédo =enfant  // philo =  aimant  = ceux qui aiment les enfants // à ce compte, tous les parents et tous les enseignants seraient des criminels //

sur le fond, je crains que le fonds puritain et répressif hérité de 8.000 ans de régime patriarcal ait profondément marqué toute la sphère de la sexualité // ainsi, nous sommes passés de la prostitution sacrée hautement valorisée à la protestation condamnée et organisée par le patriarcat //

il faut donc repartir de l’intérêt de l’enfant et de l’adolescent et l’étudier objectivement //

mais dans ce domaine de la sexualité, nous sommes dans la subjectivité pure et les phantasmes par définition //

Régis (9 avril 2010) : Oui, je m’étais fait cette réflexion sur le 2 poids 2 mesures lorsqu’il s’agit de religions. Il est légitime, moral et sain de dénoncer et condamner absolument les pratiques de certains prêtres et le silence coupable et complice de l’Église mais la pédophilie  dans le monde islamiste est incroyablement passée sous silence bien qu’elle soit une pratique qui est loin d’être exceptionnelle et ne fait pas l’objet de poursuites

Il semble qu’aujourd’hui, seuls les chrétiens, et plus particulièrement l’Eglise catholique, sont susceptibles d’être condamnés. Il est politiquement correct d’attaquer le pape dans les médias, de bon ton pour les amuseurs de s’en gausser, parfois à raison,   mais un silence de plomb est de mise lorsqu’il s’agit de l’Islam.

Ce politiquement correct est systématique. Lorsqu’une mosquée ou une synagogue sont incendiées, on s’en indigne très légitimement mais lorsque c’est une église, comme récemment en banlieue parisienne, quasiment aucun média n’en fait mention, et on ne voit guère les politiques s’en émouvoir

C’est extrêmement choquant

 

Laisser un commentaire ?