22 POE Kurt Légionnaire Petit fleur étude 40 > 200 mots

22 POE Kurt légionnaire Petit fleur… étude 40 > 200 mots

 

Petit fleur qui fait blanc sur le bord du chemin,

Petit fleur qui t’en fout que partout c’est la guerre,

Petit fleur, ton maman c’est Madame la Terre,

Ton maman, petit fleur, il te prend par la main. (41 mots)

 

Mon maman il est loin… Aujourd’hui et demain

Je marchais en avant car moi c’est militaire.

Mon papa il est mort. Et moi seul légionnaire,

Képi blanc, godillots, fusil et quart de vin.

 

Petit fleur, tu parler pour moi Maman la Terre,

Tu parler que moi Kurt, toujours c’est fait la guerre

Que peut-être bientôt c’est fini mon saison…

 

Petit fleur, moi soldat, même chose ton frère,

Moi aussi c’est fait blanc… képi blanc, légionnaire,

Et bientôt habiter chez toi dans ton maison.

 

 

Robert (16 juillet) : Merci, Roger, pour ce poème « Petit fleur », témoignage des capacités d’expression qui résident en toute personne.

La « faute » de genre, répétée (Petit fleur, ton maman), est particulièrement émouvante.

Contrairement au préjugé commun qu’il faudrait avoir atteint un certain niveau lexical et grammatical avant de commencer à produire, l’expression peut se pratiquer dès les premiers pas dans le langage, avec très peu d’outils. Même préjugé à l’œuvre dans certaines écoles de musique où il faut attendre d’avoir fait un an de solfège pour avoir le droit de toucher un instrument…

Je vois à l’œuvre dans ce poème deux « principes actifs » facilitateurs d’expression: 

  • la répétition, qui engendre automatiquement un rythme: interpellation répétée, avec variation de l’interlocuteur (« Petit fleur », « ton maman », « mon maman »)
  • la contrainteforte de la versification en alexandrins: nombre de syllabes fixe (6+6) dans chaque vers et rimes embrassées (ABBA)

(…)

Roger(17 juillet). Ce poème de Kurt, mort au combat dans les années 1950 est très célèbre à la Légion étrangère et très émouvant. Merci pour ton analyse et les perspectives que tu ouvres. J’y joins ma propre étude 40 mots > 200 mots :

 

22 POE Kurt légionnaire Petit fleur étude 40 mots > 200 mots – 2019-07-17

V.1 : Kurt s’adressant  à « petit fleur » la fait vivre. C’est une tache blanche comme son képi. Il la remarque lors d’une marche. Tout cela évoqué rapidement est développé ensuite.

V.2 Le légionnaire dialogue avec la fleur. Pris dans la guerre il mourra bientôt : elle « s’en fout » de la guerre : non insensibilité mais pour elle l’essentiel est ailleurs. Il le sait et s’en nourrit mentalement. Sonnet d’espoir.

V.3 La répétition obsédante de « petit fleur » (3 fois) prépare le sentiment cosmique de son existence  à elle : elle a une « maman » (terme affectueux) qui fait contraste avec  « Madame la Terre » : respect du terme honorifique. La Terre sera aussi, c’est aussi, sa maman à lui.  Préparation de la fusion entre la fleur et le légionnaire.

V.4. L’image maternelle est magnifiée par l’alexandrin de facture classique. « Madame la Terre » est vivante ; maternelle elle prend la « petit fleur » par la main. Mais elle sert aussi de « maman » au légionnaire.

Le premier quatrain de ce sonnet construit très classiquement présente la situation sans la développer. Ce sera l’objet de la suite du poème.

Roger, 202 mots, 2 heures, 2019-07-17)

Roger (2019-09-24) : Le poème se suffit à lui-même. Mon étude n’est pas destinée à lui rendre hommage mais à repérer des outils stylistiques qui serviront à des lectrices ou des lecteurs pour rédiger des 40 mots.

Laisser un commentaire ?